Patrimoine culturel - Chapelle

CROIX D'ANJOU-FERMÉE

Admirez la relique de la Vraie Croix d’Anjou richement ornée de pierres précieuses, à Baugé depuis 1790.

En 1790, les sœurs reçoivent « un précieux cadeau » : un morceau de la Vraie Croix du Christ. En 327 ou 328, l’impératrice sainte Hélène organise des fouilles sur le Golgotha à Jérusalem. Y sont découvertes 3 croix. L’une d’elle permet la guérison miraculeuse d’une malade ; elle est alors reconnue comme la vraie Croix du Christ. Sainte Hélène partage la Croix en deux parties : l’une est confiée à son fils, Constantin, l’autre au patriarche de Jérusalem. Au fil des âges, la Sainte Relique est divisée en une multitude de morceaux. En 1241, Jean d’Alluye, seigneur angevin, contribue à la défense de la Crète. En récompense, il reçoit de l’Évêque Thomas de Crète des parcelles du bois de la Rédemption, assemblées en forme de Croix à double traverse. Par son volume, ce fragment de la Vraie Croix est le deuxième de France (après celui qui est conservé à Notre Dame de Paris) et le onzième de toute la chrétienté. A son retour en Anjou, Jean d’Alluye offre la relique à l’Abbaye cistercienne de La Boissière, à Denezé-sous-le-Lude. Une chapelle y est édifiée pour servir de reliquaire à la Croix. Pendant la guerre de Cent Ans, les campagnes angevines sont sujettes à des pillages réguliers de la part des anglais et des routiers. Pour protéger la Vraie Croix, celle-ci est confiée au duc d’Anjou, Louis Ier, second fils du roi Jean II le Bon. Le duc la met à l’abri dans sa forteresse, à Angers. Commence une belle histoire entre cette Croix, dite d’Anjou, et les souverains angevins. Elle devient objet de vénération, symbole de leur dynastie. Louis Ier crée une confrérie et un ordre de chevalerie appelé « L’Ordre de la Croix » dont la mission est la reconquête de Jérusalem. En 1373, il commande la grande tenture de l’Apocalypse, œuvre monumentale, et y fait représenter la croix à double traverse en deux endroits. Il décide aussi, vers 1375, de la faire parer de joyaux. Ce sont les orfèvres du nouveau roi, Charles V, qui s’occupent de magnifier la relique. Le petit fils de Louis Ier, le Roi René, vénère lui aussi la Vraie Croix et la fait figurer sur ses armes, ses pièces d’argenterie et ses monnaies. Après le mariage du Roi René avec Isabelle de Lorraine, leur descendance, notamment Jean II de Lorraine, adopte la Croix d’Anjou comme emblème du duché de Lorraine et de sa capitale Nancy : la Croix d’Anjou devient Croix de Lorraine. C’est ainsi que cinq siècles plus tard, sur proposition de l’amiral lorrain Muselier, le général de Gaulle fera de la croix à double traverse le symbole de la France Libre… La guerre de Cent ans achevée, la Croix retourne, au milieu du 15ème siècle, à l’Abbaye de la Boissière. Elle y restera jusqu’à ce la Révolution française. La Croix est alors déclarée bien national et mise en vente aux enchères à l’Église de Baugé. Mère Anne de la Girouardière la rachète pour 400 livres, et lie le destin de la Vraie Croix à l’apostolat de la communauté et de l’Hospice des Incurables qu’elle vient de fonder. Depuis cette date, la Vraie Croix est conservée au sein de la Communauté des Filles du Cœur de Marie. Elle est aujourd’hui présentée à de nombreux visiteurs et pèlerins dans la chapelle de la communauté.

Diaporama photo
Situation géographique
Vraie Croix Agneau_web
Horaires d'ouverture
Période du 09 juillet 2020 au 31 décembre 2020
Lundi14h30 - 16h30
MardiFermé
Mercredi14h30 - 16h30
Jeudi14h30 - 16h30
Vendredi14h30 - 16h30
Samedi14h30 - 16h30
Dimanche14h30 - 16h30
Précisions sur les fermetures : Fermé le 1er et 5 janvier, le 20 juin, du 23 au 26 juillet, les 14 et 15 septembre, 31 décembre
Période du 02 janvier 2021 au 31 décembre 2021
Précisions sur les fermetures : Fermé le 1er et 3/01, le 1er et 17/02, le 25/03, du 29/03 au 5/04 inclus,du 26/04 au 1er/05 inclus, du 20 au 23/05 inclus, le 12/06, du 24 au 26/07, le 14/08, les 14 et 15/09, du 24 au 31/12